Galleys & Galleons



Première partie de Galleys&Galleons édité par Ganesha qui propose de rejouer des combats navals entre le 16ème et 18ème siècle. Le moteur est celui de Song of Blade, mais avec pas mal d'ajustements fort heureusement, n'étant pas un grand fan du jeu de base.

Nous avons décidé de jouer avec 3 navires chacun histoire de pouvoir manoeuvrer un petit peu. 

Chaque bateau est caractérisé par un score de Qualité, et un score de Combat (tir et abordage).

A son tour, on décide comme d'habitude s'il on souhaite jeter 1, 2 ou 3 dés et sur chaque résultat égal ou au dessus de la qualité du navire permet de réaliser une action. Là ou dans SOBAH on se sert surtout des réussites afin de bouger, ici, c'est automatique.



C'est à dire qu'à chaque tour, votre navire doit avancer, c'est obligatoire ! Les actions sont donc là pour mieux contrôler son navire. Pour un point, on peut réduire sa voilure (un déplacement long devient moyen, moyen devient court, court = pas de mouvement), pivoter à bâbord ou tribord, faire feu sur une cible ennemi, recharger etc.

En cas d'échec, c'est à votre adversaire de jouer, mais auparavant, vous allez devoir bouger tous vos navires sans pouvoir changer de cap ! Attention donc au collision...

Naturellement, qui dit Naval dit gestion du vent. Suivant la position de votre bateau, l'allure en sera modifié. Un vent debout vous immobilisera complètement alors que si ce dernier s'engouffre dans vos voiles, votre vitesse s'en verra grandit. Sur un double pendant n'importe quelle activation, le vent change légèrement, vous obligeant à modifier votre direction. 


Pour effectuer un feu, on lance 1D6 et on rajoute sa caractéristique en Combat. Si vous dépassez le score de l'adversaire, sur un chiffre pair, vous infliger 1 dégât, sachant que chaque navire peut potentiellement en encaisser 3. Si c'est un impair, rien ne se passe.

Si le résultat est le double de votre adversaire, 1 dégât plus un jet sur la table des dommages critiques.


Là ou le système est très malin, c'est que pour chaque dommage encaissé, on va devoir échanger ses dés de base par des dés de couleurs. A son tour, lors de l'activation, on aura le choix de lancer tous ses dés, dont celui de couleur ou bien de l'écarter, réduisant son nombre d'action possible.

Pourquoi l'écarter ? Tout simplement parce que si le dé de couleur fait un résultat de 1, il se passe quelque chose de négatif. Cela peut aller d'un tir fratricide à un soucis de gouvernail dans le meilleur des cas. Une table est prévue pour. Donc plus on multiplie les dégâts et plus votre navire est susceptible de partir en sucette ^_^, et ça, c'est plutôt bien trouvé.


Pas mal de possibilité également de "customiser" son navire à travers un budget prédéfini dans la règle, vous permettant de modifier votre flotte à chaque partie. Ceux qui souhaite rajouter une pointe de fantastique pourront le faire en incorporant des créatures maritimes surnaturelles tel que le Kraken.

Pour conclure, je dirais qu'il s'agit d'une règle très plaisante à jouer avec pas mal de subtilité. Elle est surtout faite je pense pour jouer de façon fun et rapide.

Pas mal de scénarios sont proposés, et on imagine très bien des attaques pirates sur des galions espagnols ! Et ça, c'est plutôt sympa. 


La version antique est intégré également au livret de règle, permettant de jouer les galères, trirèmes etc.

Si vous cherchez quelque chose de plus historique, il faudra mieux se diriger faire quelque chose comme Wooden Ships and Iron Men, ou Sails of Glory, mais si vous voulez jouer rapidement avec pas mal de fun, Galleys & Galleons sera je pense un bon choix.

Trêve de bavardage, place maintenant aux photos...

Cannonade









Pour se mettre dans l'ambiance...


Pour plus de détails, je vous invite  visiter le site de l'auteur en cliquant ICI

Commentaires

Syl a dit…
C'est très beau et très attrayant, bravo!
Padeuch a dit…
Petite question. De qu'elle marque sont les bateaux. Très belle photos sinon.
Stéphane a dit…
Langton Miniatures

Articles les plus consultés